Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse de l'Immaculée Conception
Menu
Navigation

Mercredi 14 décembre: Le boeuf

«Le bœuf et l'âne connaissent leur Seigneur »
Par le Cardinal Joseph Ratzinger

François voulut qu'un bœuf et un âne soient présents dans la grotte de Greccio (*) dans la nuit de Noël.

Le boeuf et l'âne ne sont pas simplement des produits de l'imagination pieuse: la foi de l'Église dans l'unité de l'Ancien et du Nouveau Testament, leur a donné leur rôle comme un accompagnement de l'événement de Noël. Nous lisons dans Isaïe: «Le bœuf connaît son propriétaire, et l'âne la maison de son maître, mais Israël ne la connaît pas, mon peuple ne comprend pas» (1:3).

Les Pères de l'Eglise ont vu dans ces paroles une prophétie qui anticipait le nouveau peuple de Dieu, l'Église composée de Juifs et de païens. Devant Dieu, tous les hommes, Juifs et Gentils, étaient, comme le bœuf et l'âne, sans raison ni connaissance. Mais l'enfant dans la crèche a ouvert leurs yeux afin qu'ils reconnaissent maintenant la voix de leur Maître, la voix de leur Seigneur.

Il est frappant de constater dans les images médiévales de Noël combien les artistes donnent aux deux animaux des visages presque humains et comment ils se tiennent devant le mystère de l'enfant et se prosternent dans la conscience et la révérence. Mais après tout, ce n'était que logique, puisque les deux animaux ont été considérés comme le symbole prophétique du mystère de l'Église - de notre propre mystère, puisque nous ne sommes que des bœufs et des ânes vis-à-vis du Dieu éternel, des bœufs et des ânes dont les yeux sont ouverts le soir de Noël, afin qu'ils puissent reconnaître leur Seigneur dans la crèche.

Quand nous plaçons les figurines familières dans la crèche, nous devrions demander à Dieu de donner à nos cœurs la simplicité qui découvre le Seigneur dans l'enfant, tout comme François autrefois à Greccio.

 

Boeuf en pompon

 

A partir de carton et de laine...

Imprimer l'image ci-dessous

Couper deux ovales dans le carton et couper une fente dans chacun d'eux à des endroits différents (cf photo ci-dessus). Ensuite, enrouler la laine autour des deux ovales.

Puis, découper la tranche, nouer un bout de laine bien serré entre les deux cartons avant de les enlever grâce aux fentes.

Attacher un bout de carton au fil qui a servi à tenir le pompon et coller l'image du boeuf dessus.

Et voilà !

Le boeuf est prêt à rejoindre la crèche !

Boeuf en papier

Plus simplement, des patrons pour créer des boeufs en papier... Cliquez sur celui que vous souhaitez imprimer.