Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse de l'Immaculée Conception
Menu

Message d'entrée en Carême (Père Bourgoin)

 

 

 

En ce mercredi des cendres, je voudrais vous inviter à vivre ce carême comme un moment de joie parce que le carême est un triple rendez-vous: un rendez-vous avec Dieu, Dieu notre Père, un rendez-vous avec nos frères et aussi un rendez-vous avec nous-même. 

Tout au long de ce carême, nous serons donc invités à prendre le temps pour être présents à ces rendez-vous, et à prendre quelques instants pour laisser Dieu notre Père nous dire: "Je voudrais te rencontrer dans le secret, tu es mon enfant".

 

Comment allons-nous, pendant ce carême, répondre à cette invitation très personnelle ?

 

Et bien, dans le silence, un petit moment, essayons d'y répondre. 
Prenons encore quelques instants pour laisser le Christ nous redire sa parole si souvent entendue: "ce que vous faites à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous le faites".

Ainsi, avec toute l'Eglise, le Christ nous invite à l'aumône, au partage. Je vous invite à prendre un moment de silence en essayant de répondre au Christ "Que fais-tu pour ton frère ?". Tous, nous souffrons de certaines entraves, de certains manques de liberté, de blessures profondes. Laissons, dans le silence, le Christ nous redire "Je viens encore pour te libérer, mais je ne te libererai pas sans toi. Acceptes-tu de jeûner pour faire tomber tes chaines, tes esclavages, dans le silence".
Essayons de répondre au cours de ce carême à cette invitation de notre Sauveur qui veut nous libérer.

J'aimerais, que tout ce temps de carême nous donne le sourire. C'est un Dieu Père que nous allons recontrer dans la prière. Cela doit nous réjouir ! C'est dans un Christ Frère que nous allons rencontrer dans nos gestes de partage. Cela doit aussi nous réjouir ! C'est un Christ Sauveur que nous allons rencontrer dans le jeûne. Cela doit encore et toujours nous réjouir !

Alors bon carême à chacune et à chacun d'entre vous.

C'est Dieu qui nous regarde dans le secret et qui nous invite à renouveller une rencontre joyeuse avec lui et avec nos frères. N'oublions pas de lui sourire !

Bon carême !