Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse de l'Immaculée Conception
Menu

Réconciliation « Jubilé de la Miséricorde »

Jésus-Christ est le médecin de nos âmes et de nos corps. Dans l’évangile de saint Marc au chapitre 2, on voit Jésus qui pardonne ses péchés au paralytique et lui rend la santé du corps.

Jésus a voulu que son Église continue son œuvre de guérison et de salut, par la force de l’Esprit Saint. Dans l’évangile de saint Jean au chapitre 20 : « Le soir de Pâques, le Seigneur Jésus se montra à ses apôtres et leur dit : “Recevez l’Esprit Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis. Ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.” »

En recevant ce sacrement, nous sommes donc réconciliés avec Dieu. Il nous réconcilie aussi avec l’Église et avec nos frères. Il nous donne la paix et la sérénité et fait grandir nos forces spirituelles pour vivre en chrétiens.

Le péché détériore l’état de sainteté dans lequel le baptême nous a fait entrer ; il abîme le visage de l’Église qui est le Corps du Christ, il est comme un reniement de notre baptême. Le sacrement de la réconciliation nous apporte le pardon de nos péchés et nous permet de retrouver la fraîcheur de notre baptême.

Quelle que soit la manière dont il est célébré, le sacrement de la réconciliation comporte toujours l’aveu de son péché et l’absolution donnée par le prêtre. La façon la plus simple et la plus habituelle pour recevoir ce sacrement est de s’adresser à un prêtre. Cela peut se faire dans toute église, et certaines églises de Paris ont même des confesseurs disponibles à longueur de journée : la Cathédrale Notre-Dame de Paris, l’église Saint Louis d’Antin, la Basilique du Sacré Cœur de Montmartre. La rencontre avec le prêtre se fait seul à seul, dans le secret. Si on ne sait pas comment s’y prendre, cela n’a aucune importance, le prêtre est là pour guider la démarche.

A la Paroisse de l'Immaculée Conception des prêtres sont disponibles tous les après-midi de la semaine ( sauf lundi ) à partir de 16:30 et le samedi matin, les dimanches après-midi du temps de l'Avent et du Carême à partir de 16:30, au cours des nuits d'adoration, et sur rendez-vous.
Venez goûter la joie de la miséricorde.

Conférence « Année de la Miséricorde »

Par le Père Benoît Bourgoin, pour les membres des conférence Saint Vincent de Paul du XII ème arrondissement Paris

En savoir plus

Jubilé de la Miséricorde dans le diocèse de Paris et à l'Immaculée Conception

Le 8 décembre 2015 nous sommes entrés dans une année jubilaire. Année de la Miséricorde. Si la joie de la miséricorde s'éprouve dans l'intimité des cœurs, si la grâce de la miséricorde se goûte dans une vie renouvelée, il est bon que ce chemin de conversion s’incarne dans un moment vécu ensemble en Eglise dans la foi et la joie.

Lire la suite…

Hymne officiel du Jubilé de la miséricorde

Un cantique fait pour pénétrer immédiatement dans toutes les oreilles qu’a ainsi choisi le Vatican pour l’année sainte voulue par le pape François, consacrée à la miséricorde divine. Répétée à quatre reprises, la phrase en latin “Misericordes sicut Pater“ (miséricordieux comme le Père) compose à elle seule le refrain. Puis les quatre couplets litaniques – pour l’heure traduits en français, anglais et italien – se terminent tous par une nouvelle phrase en latin facile à répéter : “In aeternum misericordia eius“ (la miséricorde de Dieu est éternelle).

Lire la suite…

Comment vivre l'année de la Miséricorde ?

Le Pape François a annoncé une Année Sainte de la Miséricorde qui commencera le 8 décembre 2015, solennité de l’Immaculée Conception, à Rome, et le 13 décembre dans les diocèses, et qui s’achèvera le 20 novembre 2016 en la fête du Christ-Roi. Son ouverture coïncidera avec le cinquantenaire de la conclusion du Concile Vatican II. Le Pape souhaite voir « comment l’Église pouvait rendre plus évidente sa mission d’être témoin de la miséricorde. C’est un chemin qui commence comme une conversion spirituelle ». -

Lire la suite…

Le Pape François annonce un « Jubilé de la Miséricorde »

Du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016, l’Eglise catholique célébrera une Année Sainte extraordinaire. Ce « Jubilé de la Miséricorde » débutera par l’ouverture de la Porte Sainte à la basilique Saint-Pierre de Rome, à l’occasion de la fête de l’Immaculée Conception et se terminera par la solennité du Christ Roi.

Lire la suite…

Pour aller plus loin

Comment est appelé ce sacrement ? Il est appelé sacrement de conversion puisqu’il réalise sacramentellement l’appel de Jésus à la conversion (cf. Mc 1, 15), la démarche de revenir au Père (cf. Lc 15, 18) dont on s’est éloigné par le péché. Il est appelé sacrement de Pénitence puisqu’il consacre une démarche personnelle et ecclésiale de conversion, de repentir et de satisfaction du chrétien pécheur. Il est appelé sacrement de la confession puisque l’aveu, la confession des péchés devant le prêtre est un élément essentiel de ce sacrement. Dans un sens profond ce sacrement est aussi une “confession”, reconnaissance et louange de la sainteté de Dieu et de sa miséricorde envers l’homme pécheur. Il est appelé sacrement du pardon puisque par l’absolution sacramentelle du prêtre, Dieu accorde au pénitent le “pardon et la paix” (OP formule de l’absolution). Il est appelé sacrement de Réconciliation car il donne au pécheur l’amour de Dieu qui réconcilie : “Laissez-vous réconcilier avec Dieu” (2 Co 5, 20). Celui qui vit de l’amour miséricordieux de Dieu est prêt à répondre à l’appel du Seigneur : “Va d’abord te réconcilier avec ton frère” (Mt 5, 24).

Lire la suite…