Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse de l'Immaculée Conception
Menu

Fête de la Saint Nicolas (DIAPORAMA)

Cette année Saint Nicolas a rappelé aux enfants combien parents et grand-parents les aimaient et étaient heureux de les voir grandir et s'épanouir a l'école et dans la famille.

Diaporama de la rencontre de Saint Nicolas et du père Fouettard avec les enfants de la paroisse de l'Immaculée Conception:

 

La Saint Nicolas

 

Patron des enfants et protecteur de la Lorraine, saint Nicolas est l’une des figures les plus populaires de la chrétienté. Le personnage mi religieux, mi laïc qui est fêté le 6 décembre (jour de sa mort) s’inspire très largement de l’évêque Nicolas de Myre – également appelé Nicolas de Bari – qui vécut aux IIIe-IVe siècles.

Quantité de légendes sont attachées à ce personnage. La plus célèbre raconte ceci : trois jeunes enfants qui avaient imprudemment demandé l’hospitalité pour la nuit à un boucher se retrouvèrent vivement découpés en morceaux et jetés au saloir. Sept années plus tard, saint Nicolas se présenta chez l’indigne commerçant et demanda à goûter le petit salé qu’il gardait depuis si longtemps dans ses réserves… pour ressusciter aussitôt les petits martyrs.

En référence à ce miracle, la tradition veut qu’un saint Nicolas – sous l’apparence d’un vieillard à barbe blanche, vêtu d’un habit d’évêque et portant une crosse – aille de maison en maison dans la nuit du 6 décembre demander aux enfants s’ils ont été sages. Les plus méritants reçoivent alors quantité de présents et autres friandises (notamment le fameux pain d’épice). Les vilains garnements, eux, sont livrés au père Fouettard, qui se charge de leur administrer une bonne correction.

Cette coutume est encore fortement enracinée en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en Hollande et aux Pays-Bas, ainsi que dans l’est de la France où elle supplante même, en importance, la fête de Noël.

 

Une chanson célèbre Ils étaient trois petits enfants

 

La légende du miracle de saint Nicolas a donné naissance à un chant traditionnel que tous les enfants connaissaient il n’y a encore pas si longtemps.

Refrain

Ils étaient trois petits enfants
Qui s’en allaient glaner aux champs.
Tant sont allés, tant sont venus
Que sur le soir se sont perdus
S’en sont allés chez le boucher
Boucher, voudrais-tu nous loger?

Refrain

Ils n’étaient pas sitôt entrés
Que le boucher les a tués
Les a coupés en p’tits morceaux
Mis ou saloir comme pourceaux.

Refrain

Saint Nicolas ou bout d’sept ans
Vint à passer dedans ce champ
AIla frapper chez le boucher
Boucher, voudrais-tu me loger?

Refrain

Entrez, entrez, saint Nicolas
Il y’a d’la place, il n’en manque pas.
Il n’était pas sitôt entré
Qu’il a demandé à souper.

Refrain

Du p’tit salé, je veux avoir
Qu’il y’a sept ans qu’est dans l’saloir,
Quand le boucher entendit ça
Hors de la porte, il s’enfuya.

Refrain

Boucher, boucher, ne t’enfuis pas
Repens-toi, Dieu te pardonn’ra.
Saint Nicolas alla s’asseoir
Dessus le bord de ce saloir.

Refrain

Petits enfants qui dormez là
Je suis le grand saint Nicolas
Et le saint étendant trois doigt
Les petits se lèv’ tous les trois.

Refrain

Le premier dit : « J’ai bien dormi »
Le second dit : « Et moi aussi »
Et le troisième répondit :
« Je me croyais ou paradis. »