Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse de l'Immaculée Conception
Menu
Actualités
Inauguration solennelle de la statue de Sainte Catherine Labouré

Le lundi 27 novembre à la messe de 19h00, à l’église.

Fichiers
Histoire de l'église de l'Immaculée Conception [Livret PDF]

En ce soir de la solennité de la dédicace de l'église de l'Immaculée Conception, retrouvez l'histoire de notre église.

ND de la Médaille Miraculeuse - Feuille de chants

lundi 27 novembre, à 19h, messe solennelle de Notre Dame de la Médaille Miraculeuse. Inauguration d'une statue de Sainte Catherine Labouré. Le premier curé de la paroisse, le chanoine Edouard Olmer, rencontra Soeur Catherine Labouré à la maison des Filles de la Charité rue de Reuilly. Elle le salua du titre de « Curé » et lui annonça qu’il appellerait sa paroisse « l’Immaculée Conception, car il n’y a pas encore d’église de ce nom à Paris ».

Sainte Catherine Labouré donne le nom de notre paroisse !

1875. Rencontre entre l'abbé Olmer, premier curé de la paroisse de l'Immaculée Conception et Sainte Catherine Labouré.

Prédiction ?

A l’automne 1875, l’abbé Olmer sonne à la porte où Catherine “tire le cordon”. C’est une force de la nature, mais aussi de la grâce, et pour le moment, un bâtisseur. Il s’est illustré dans la Commune par son courage, son dévouement, et une evasion sans laquelle la mort l’attendait. Nommé l’an dernier, administrateur de la nouvelle paroisse fondée dans le quartier, il a déjà deux vicaires, et commence à construire l’église. Elle est dédiée à Sainte-Radegonde, mais tout un movement se dessine pour que Notre Dame en soit la patronne. C’est le désir de Catherine, qui semble avoir une double vue dès qu’il s’agit de la Vierge Marie. Son salut est aimable et insolite :

 

- Bonjour, Monsieur le curé de l’Immaculée Conception !
- Mais je ne suis pas curé !
- Vous le serez !
- Oui, mais 
la paroisse s’appelle Sainte-Radegonde !
- Elle s’appellera l’Immaculée Conception !

 

 

M. Olmer y fut installé comme cure, deux ans plus tard, le 29 septembre 1877. Et ce fut, dans le diocese de Paris, la première église dédiée à l’Immaculée Conception.

René Laurentin, Vie de Catherine Labouré, Chapitre 7, “Déclin et vie montante”