Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse de l'Immaculée Conception
Menu

Pèlerinage des Jeunes Pros en Terre Sainte - Episode 7

Jérusalem ! Jérusalem ! Quitte ta robe de tristesse ! Jérusalem ! Jérusalem ! Chante et danse pour ton Dieu !

Jérusalem, le 11.02.17 

Chers amis,

Grande joie que d’arriver cet après-midi à Jérusalem ! Nous sommes partis de notre lieu de dormition à Bethleem après une grasse matinée accordée par les G.O. (Gentils Organisateurs) : petit-déjeuner à 8h, départ à 8h50  Route direction la basilique Sainte Catherine, et plus spécialement à la grotte de la Nativité où se situe la pierre sur laquelle a reposé l’Enfant Né. L’attente fut longue mais valait le coup. Nous avons en effet pu nous recueillir quelques instants, et prier un Je vous salue, Marie. Laudes dans une chapelle (sorte de grotte) connexe, puis enseignement du Padre.

 

 

 

 

 

Bethleem est située en territoire palestinien, contrairement à Jérusalem. Pour nous rendre de l’une à l’autre, il nous fallait passer la frontière. Deux possibilités s’offraient à nous : rester dans le bus et prendre le cheminement routier, ou alors en descendre et passer par le chemin emprunté par tous les palestiniens à pieds. La seconde option a été retenue afin de nous faire mieux sentir ce que peuvent vivre les habitants de la ville. Imaginez un mur géant en béton qui entoure la ville, et un check point pour rejoindre Israël. Vous passez alors par une zone franche puis une zone militarisée dans laquelle vous passez par des tourniquets et autre portique de sécurité, puis à une guérite tenue par l’armée qui vérifie votre passeport et votre visa. C’est le quotidien des palestiniens qui travaillent en Israël, modulo les 2 ou 3 heures de queue que nous n’avons pas eues ce jour (Shabat it is). Nous sortons marqués de cette expérience qui nous invite encore une fois à prier pour ces deux pays en conflit, tout en se gardant bien de juger cette situation que nous ne pouvons comprendre tout à fait.

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrivés de l’autre côté du mur, nous avons déjeuné tout en haut du Mont des Oliviers, avant de descendre au Dominus Flevit – lieu où le Christ a pleuré sur Jérusalem qui n’a pas voulu reconnaître en lui le roi-Messie attendu, ni accueillir son message de paix. Jésus annonce la ruine de Jérusalem, et 40 ans plus tard la prophétie s’accomplit : le 29 mai 70 après Jésus-Christ, Jérusalem est entièrement rasée par les romains. Une église a été construite, et une grande vitre derrière l’autel permet de voir Jérusalem depuis l’intérieur de l’église. C’est grandiose !

Nous avons repris le chemin en direction de la Basilique des nations, à Gethsémani, lieu de l’Agonie de notre Seigneur. Le jardin des oliviers que nous avons vu nous permettra d’avoir en mémoire ce lieu lors de la Passion que nous célébrerons demain.

 

 

 

 

 

 

Instant blague : un(e) JP nous a dit être très maniérée. « Tu sais, j’ai d’ces manies (Gethsémani) ! »… Pas certain que la blague soit homologuée par le Saint Siège ceci dit 

 

 

S’en est suivie une montée en silence vers le Cénacle – nous fêtons ce jour le dernier repas du Christ avec ses apôtres – Jeudi Saint. Arrivés au Cénacle, nous avons pris le temps d’un Ubi Caritas, murmuré pour ne pas créer de tension dans ce lieu très complexe politiquement. POD a célébré la messe dans une petite chapelle située à quelques encablures du Cénacle, et nous avons été honorés par la présence de la famille de Misaël (notre guide technique) : Myriam sa femme, Etienne et Inès ses enfants.

 

 

 

 

Les pérégrinations du jour se terminent par une arrivée à St Pierre en Galicante (lieu non seulement du reniement de Pierre mais surtout de la séquestration du Christ chez Caïfe, la nuit de sa Passion), où nous dormirons.  

 

 

Mais avant cela, nous avons dit au revoir à Nabil (notre chauffeur), non sans aime ô Sion (#jeudemots)! Au programme ce soir : le lavement des pieds et l’heure sainte. Nous avons en effet eu l’occasion de laver les pieds d’un JP, chacun à notre tour. Un beau moment d’humilité. 

 

 

 

 

 

 

Nous prenons la mesure de la chance que nous avons de vivre tous ces temps forts. Nous étions dans le désert il y a quelques jours, méditant sur l’histoire du peuple juif, et sommes à présent à Jérusalem où nous allons cheminer avec Jésus, entrant prochainement dans sa Passion puis dans sa Résurrection. Deo Gratias !

Nous vous portons dans la prière, ainsi que ceux que vous nous avez confiés. Bon weekend à tous, et à très vite.

En union de prières,  

Les JP